Art de vivre

Alors que les maladies liées vapotage s’aggravent, les médecins mettent en garde contre d’éventuels dommages irréversibles aux poumons.

Aux quatre coins du globe, les vapoteurs continuent d’être atteints de maladies pulmonaires graves et inexpliquées, laissant les médecins et les patients préoccupés par les effets aigus et à long terme de ces symptômes.

Aux USA, le CDC a annoncé cette semaine qu’il y a maintenant 530 cas confirmés ou probables de lésions pulmonaires associées au vapotage. Un bond, par rapport aux 380 cas rapportés la semaine dernière. Sept personnes sont mortes.

« Nous, au CDC, sommes très préoccupés par l’apparition de maladies potentiellement mortelles chez les jeunes en bonne santé « , a déclaré le Dr Anne Schuchat, directrice adjointe principale du CDC, lors d’un appel avec des journalistes.

Elle a dit qu’il s’agissait d’une épidémie : « Les hôpitaux du pays continuent de recevoir de nouveaux cas signalés. »

Le CDC a intensifié son enquête, activant son centre des opérations d’urgence plus tôt cette semaine afin d’élucider la cause de la maladie, qui demeure incertaine. En outre, la Food and Drug Administration a sollicité l’aide de son bureau des enquêtes criminelles, l’organe d’application de la loi de la FDA.

« Nous avons désespérément besoin de faits », a déclaré Mitch Zeller de la FDA lors d’un appel téléphonique avec des journalistes jeudi.

Jusqu’à présent, il semble que la plupart des patients soient tombés malades après avoir consommé du THC – un composant psychoactif du cannabis – de la nicotine, ou une combinaison des deux. Dans de nombreux cas, les patients ont eu les symptômes d’une grave pneumonie. Les patients peuvent se remettre du problème aigu qui les a menés à l’hôpital, mais les répercussions à long terme sont inconnues.

 Les patients qui sont tombés gravement malades à cause du vapotage peuvent-ils s’attendre à un rétablissement complet ?

L’hôpital WakeMed de Raleigh, en Caroline du Nord, a traité sept patients qui sont tombés malades après à cause de la cigarette électronique. « Tous les patients que nous avons vus ici se sont améliorés « , dit Daniel Fox, pneumologue chez WakeMed. « Tous ont pu quitter l’hôpital« , dit-il.

De nombreux patients ont reçu un diagnostic de pneumonie lipidique, ce qui signifie que  » des huiles ou des graisses sont entrées dans les poumons, ce qui ne devrait pas être le cas «  explique Dr Fox.

« Ceci est habituellement observé chez les patients âgés. C’était une surprise de voir cela chez des patients plus jeunes. Mais, cela s’additionne, étant donné que différents types d’huiles sont utilisés dans les E-liquides et autres dispositifs. »

Selon Dr Fox, il n’est pas clair quelles substances ou quels composés contenus dans les produits d’e-cigarette sont nocifs. Mais  » lorsque ces substances pénètrent dans les poumons, elles peuvent provoquer une réaction inflammatoire profonde – ce qui rend les gens vraiment malades. « .

Les patients continueront d’être surveillés. Et M. Fox ajoute que, même s’il n’est pas clair s’il y a des effets à long terme sur la santé. Des maladies pulmonaires aiguës de ce genre peuvent mettre les gens en danger.

« Il y a probablement des dommages irréversibles qui sont causés chaque fois que vous avez une réaction inflammatoire importante dans les tissus pulmonaires « , dit Fox.

Les résultats des patients dépendront de la quantité et de la nature de leur consommation, combinées à leurs autres comportements et facteurs de risque, dit-il.

Les membres de la FDA ont d’abord soupçonné que l’acétate de vitamine E (Acétate de tocophérol), qui a été trouvé dans de nombreux dispositifs de vapotage utilisés par les patients, était une cause possible. Mais Mitch Zeller, directeur de la FDA, a dit qu’il n’a pas été trouvé dans tous les cas.

M. Zeller a déclaré qu’il était « prématuré » de dire quelles mesures réglementaires la FDA pourrait prendre dans le cadre d’une enquête en cours qui a « beaucoup plus de questions que de réponses » à ce stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *